Comment choisir ses protections hygiéniques ?

Publié le 27 mai 2023

Toutes les femmes sont concernées par l’hygiène menstruelle, à l’exception de celles, de plus en plus nombreuses, qui bénéficient d’une contraception sans règles. Le secret du confort menstruel, c’est la liberté et la capacité de choisir la protection hygiénique adaptée à ses besoins du moment, ses moyens et ses convictions. Pour lutter contre la précarité menstruelle, l’accès gratuit aux protections hygiéniques se déploie dans les établissements scolaires, les universités et auprès des services sociaux.

Les protections hygiéniques externes : bandes (serviettes) hygiéniques

Lorsqu’il s’agit de choisir des protections hygiéniques externes, il existe plusieurs options à prendre en considération. Les bandes hygiéniques, les protège-slips et les culottes de règles sont des options courantes pour les femmes en période menstruelle. Ces options sont recommandées pour un port prolongé, surtout la nuit.

Comment choisir ses protections hygiéniques

CARACTERISTIQUES COMMUNES

Lorsqu’il s’agit de choisir des protections hygiéniques externes, il existe plusieurs options à prendre en considération. Les bandes hygiéniques, les protège-slips et les culottes de règles sont des options courantes pour les femmes en période menstruelle. Ces options sont recommandées pour un port prolongé, surtout la nuit.

  • utilisation facile pour toutes, surtout lors des premières règles
  • recommandées pour un port prolongé comme la nuit
  • incompatibles avec certaines activités (piscine !)
  • confort relatif, surtout en cas de fragilité vulvaire
  • pas de risque de choc toxique staphylococcique

LES SERVIETTES HYGIENIQUES JETABLES

Les serviettes hygiéniques jetables sont les plus courantes sur le marché. Cependant, leur utilisation peut présenter un risque potentiel pour la santé en raison de la présence de perturbateurs endocriniens. Bien qu’elles soient économiques à court terme, leur impact écologique est important à long terme.

  • Présence de substances chimiques avec risque potentiel (ex : perturbateur endocrinien)
  • Coût mensuel modéré (parfois gratuit), mais important à long terme
  • Impact écologique certain

LES SERVIETTES HYGIENIQUES ET PROTEGES-SLIPS LAVABLES

Les serviettes hygiéniques et protège-slips lavables sont une option plus sûre et plus écologique pour une protection hygiénique bio. En effet, elles ne présentent aucun risque chimique si elles sont en tissu biologique et lavées avec une lessive bio. Cependant, elles nécessitent un temps de manipulation, de trempage, de lavage et de séchage. Leur coût est plus élevé au départ, mais économique à long terme.

  • Pas de risque chimique si tissu biologique et lavage avec une lessive bio
  • Demande un temps de manipulation (trempage, lavage, séchage)
  • Coût plus important au départ mais économique au long cours
  • Impact écologique négligeable

LES CULOTTES MENSTRUELLES

Les culottes menstruelles sont une option innovante offrant une absorption équivalente aux serviettes hygiéniques. Elles sont souvent considérées comme plus confortables, mais nécessitent un investissement initial plus important. Il est également important de tenir compte du temps de trempage, de rinçage, de lavage et de séchage pour leur entretien. Cependant, elles sont parfaites pour la planète, car elles ne produisent aucun déchet.

  • Absorption équivalente aux serviettes hygiéniques
  • Confort souvent estimé meilleur
  • Équipement de départ plus onéreux, besoin d’un stock de culottes (prix moyen d’environ 20 € )
  • Tenir compte du temps de trempage, rinçage, lavage et séchage
  • Zéro déchet, parfait pour la planète !

Le choix de la protection hygiénique externe dépend des besoins, des moyens et des flux de chaque femme. Il est important de prendre en compte l’impact écologique et les risques pour la santé, tout en veillant au confort pendant cette période particulière du mois.

Les protections hygiéniques internes : tampons périodiques, coupe menstruelle (cup)

Les tampons périodiques et la coupe menstruelle sont des options populaires pour les protections hygiéniques internes pendant la menstruation. Bien qu’ils nécessitent une certaine expérience pour leur manipulation, ils sont indolores et n’altèrent pas l’hymen, permettant ainsi leur utilisation pour toutes les femmes, y compris celles qui n’ont jamais eu de rapports sexuels. De plus, ils offrent une discrétion absolue et sont idéaux pour la pratique sportive. Cependant, il est important de prendre en compte le risque potentiel de choc toxique staphylococcique qui peut survenir si les tampons ou la coupe menstruelle ne sont pas changés toutes les 6 heures, si on les porte pendant la nuit ou si on ne se lave pas correctement les mains lors de la pose et du retrait.

CARACTERISTIQUES COMMUNES

  • La pose nécessite un apprentissage mais est indolore
  • Possible même si l’on n’a jamais eu de rapport, ne modifie pas l’hymen
  • Aucune sensation de la présence du dispositif dans le vagin s’il est bien posé
  • Discrétion absolue
  • Idéal pour la pratique sportive
  • Risque de choc toxique staphylococcique, mais minimisé si on change le dispositif au minimum toutes les 6 heures, si on évite

COMPARATIF TAMPON / COUPE MENSTRUELLE

  • Pose : avantage tampon. Un peu plus compliqué avec la cup au départ, mais cela s’apprend facilement
  • Manipulation : avantage tampon. Le changement et la vidange de la cup nécessitent impérativement un accès à un lavabo. Stériliser la cup après chaque période menstruelle
  • Étanchéité : avantage tampon. Tout est question d’apprentissage, un protège-slip est souvent nécessaire au début de l’utilisation d’une cup
  • Coût : avantage cup. Le prix moyen d’une cup est de 15 €, sa durée de vie est de 5 ans
  • Risque chimique : avantage cup si en silicone médical. Il existe aujourd’hui de tampons biologiques mais bien plus chers
  • Impact écologique : avantage cup, évidemment !

Le choix de la protection hygiénique interne dépend des préférences individuelles de chaque femme, tout en prenant en compte l’impact sur la santé et sur l’environnement. Il est important de suivre les recommandations d’utilisation pour minimiser les risques et profiter au maximum de l’option choisie.

Le flux instinctif libre

Cette technique a pour objectif de se passer de toute protection menstruelle, le périnée assurant l’étanchéité du vagin et laissant s’évacuer le sang sur commande aux toilettes. Nécessite une période d’apprentissage. À déconseiller à celles qui ont des règles très abondantes, un périnée peu tonique (plusieurs accouchements) et qui ne savent pas le maitriser. Coût et impact écologique nuls, bravo !

 

POUR INFORMATION : les recommandations de l’Anses*

Les informations suivantes doivent figurer sur les emballages ou les notices des protections internes (tampons et coupes menstruelles) :

  • Renseignements sur le syndrome de choc toxique et les symptômes qui doivent conduire à consulter rapidement un médecin ;
  • Indications sur les mesures d’hygiène appropriées (lavage des mains, de la coupe menstruelle, etc.) ;
  • Temps de port maximal de la protection interne (6 à 8 heures), le fait que la protection doit être portée uniquement pendant les règles et, dans le cas de la coupe menstruelle, qu’elle doit être vidée régulièrement (toutes les 4 à 6 heures) ;
  • Avertissement sur le fait que les femmes ayant déjà eu un syndrome de choc toxique ne doivent pas utiliser de protection intime interne ; recommandation d’utiliser la nuit une protection externe, afin de diminuer le risque de développer un syndrome de choc toxique.

*Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail.

Auteurs : BAGOT Odile (Dr-Gynécologue-obstétricienne) • Equipe Offre Prévention de la Mutualité Française

Des difficultés pour acheter des protections hygiéniques ?

Si vous avez des difficultés pour acheter des protections hygiéniques, ne vous inquiétez pas, des solutions existent.

En effet, pour lutter contre la précarité menstruelle, des protections sont disponibles gratuitement ou à prix symbolique dans les établissements scolaires, universitaires, pénitentiaires, les épiceries sociales, les associations et les foyers d’hébergement.

Pour en savoir plus sur cette initiative, vous pouvez consulter l’article « Lutte contre la précarité menstruelle : un accès gratuit aux protections périodiques pour les étudiantes » sur le site Enseignementsup-recherche.gouv.fr.

Les actualités qui pourraient vous intéresser

examen de la réfraction opticien adaptation lunettes 2024
27 mai 2023
Les opticiens peuvent adapter la prescription lors de la première délivrance
carte vitale application départements concernés
27 mai 2023
La carte Vitale sur smartphone dans 23 départements
Mutame & Plus
27 mai 2023
Tout comprendre sur la garantie maintien de salaire dans la fonction publique chez Mutame & Plus