Premiers secours : les quatre gestes à connaître

Publié le 10 septembre 2023

Lors d’un accident à la maison, au travail ou sur la route, chaque minute compte pour sauver des vies, mais encore faut-il savoir comment réagir. Seuls 10 % des Français sont formés aux premiers secours.  Aujourd’hui, le 10 septembre 2023, célèbre la journée mondiale des premiers secours, et quelle meilleure occasion pour connaître les gestes à prodiguer pour venir en aide à une victime qui s’étouffe, saigne, perd conscience ou qui fait un arrêt cardiaque.

premiers secours - les quatre gestes à connaître

Avant tout : Sécurisez les lieux et alertez les secours

Imaginez que vous êtes témoin d’un accident sur la voie publique. Que faites-vous ? Vous vous précipitez vers la victime, non ? Et bien, détrompez-vous. La première chose à faire est de vous assurer que personne, ni la victime, ni vous, ne se trouve dans une situation dangereuse. Aidez-nous à dissiper le mythe selon lequel secourir c’est foncer tête baissée. Vérifiez d’abord les lieux, éloignez-vous des dangers potentiels. La sécurité doit être votre priorité.

Ensuite, prévenez les secours. En France, appelez le 15 ou le 18. Donnez-leur des informations précises sur le lieu de l’accident et sur l’état de la victime. C’est crucial, n’oubliez pas que chaque seconde compte.

Face à l’étouffement : claques et compressions

Vous êtes à un dîner, tout va bien, quand soudainement, un de vos amis se met à tousser, son visage devient rouge, il semble avoir du mal à respirer. C’est un étouffement. Que faites-vous ?

Tenez-vous derrière la victime, penchez-la en avant et donnez cinq claques dans le dos, entre les omoplates. Ce geste peut aider à expulser l’objet qui bloque les voies respiratoires. Si cela ne suffit pas, faites cinq compressions abdominales en plaçant un de vos poings fermés entre le nombril et l’extrémité du sternum. Maintenez votre poing en place à l’aide de l’autre main et enfoncez fortement votre poing vers vous et vers le haut. Si ces gestes ne donnent pas de résultat, alternez les claques et les compressions.

En cas de saignement : Compression et élévation

Un saignement majeur non contrôlé peut rapidement devenir une situation mortelle. Alors, à quoi faut-il faire attention ?

Allongez la victime puis comprimez la plaie. Exercez une pression directement avec vos mains, en étant attentif à ne pas entrer en contact avec le sang. Utilisez des gants jetables, un sac plastique ou un linge pour éviter toute contamination.

Face à l’inconscience : vérifiez la respiration et libérez les voies aériennes

Un individu s’effondre devant vous. Il est inconscient. Que faites-vous ?

Vérifiez d’abord que la victime respire. Pour cela, libérez les voies aériennes en basculant sa tête en arrière et en soulevant son menton. Desserrer son col et sa ceinture peut aussi faciliter sa respiration. Enfin, mettez-la en position latérale de sécurité pour éviter qu’elle ne s’étouffe avec sa propre langue ou des vomissements.

En cas d’arrêt cardiaque : les compressions thoraciques et le défibrillateur

Un arrêt cardiaque peut survenir à tout moment, à n’importe quel âge. C’est une urgence vitale absolue, puisque chaque minute sans réanimation réduit de 10% les chances de survie.

Avec les bras tendus et les épaules à l’aplomb de la poitrine de la victime, réalisez trente compressions thoraciques en plaçant le talon d’une de vos mains au milieu de la poitrine nue, puis le talon de l’autre main sur votre première main. Comprimez verticalement le sternum en l’enfonçant de 5 à 6 cm. Si cela vous aide, pensez au rythme de la chanson « Staying alive ». Alternez avec deux insufflations d’air dans la bouche jusqu’à l’arrivée des secours.

Si un défibrillateur se trouve à proximité : placez les électrodes sur le torse et suivez les instructions de la machine.

Ces gestes peuvent sauver des vies. N’hésitez pas à vous former à ces gestes avec des professionnels et à obtenir le diplôme PSC1 (Prévention et secours civiques niveau 1). Renseignez-vous auprès de la Croix Rouge ou des pompiers pour des formations près de chez vous.

En ce jour de la journée mondiale des premiers secours, souvenez-vous que nous avons tous le pouvoir de devenir un héros du quotidien. Apprendre ces gestes, c’est investir dans votre avenir et dans celui des autres.

Les actualités qui pourraient vous intéresser

troubles musculo-squelettiques
10 septembre 2023
Comment faire pour reconnaître la maladie de TMS ?
femme atteinte du cancer faisant du sport
10 septembre 2023
Mutame & Plus se joint à 'La Normandie Sporte contre le cancer'
illustration saignement de nez femme
10 septembre 2023
Saignements de nez récurrents : quand faut-il consulter ?