Soulager naturellement l’endométriose

Publié le 24 avril 2023

Touchant au moins une femme sur dix, l’endométriose est une maladie qui n’a pas encore trouvé de traitement thérapeutique.

Pour soulager les douleurs qu’elle provoque, les anti-inflammatoires et les traitements hormonaux sont toutefois légion. Mais bon nombre de malades, lassées des solutions médicamenteuses,  se tournent désormais vers des alternatives plus naturelles. Les médecines douces et l’alimentation peuvent en effet limiter les symptômes et améliorer le confort de vie au quotidien.

Comment soulager naturellement l'endométriose ?

Comment soulager l’endométriose ?

La phytothérapie

Si les causes de l’endométriose sont encore méconnues, on sait néanmoins qu’il s’agit d’une maladie inflammatoire, liée en partie à l’excès d’œstrogène dans le corps. La phytothérapie peut alors aider à enrayer le processus inflammatoire. Certaines plantes vont ainsi avoir une action bénéfique au niveau hormonal. C’est le cas de l’Achillée millefeuille, du gattilier, de l’argousier, du fenouil, du millepertuis, de l’ortie ou encore du curcuma, et plus précisément de la curcumine. Le romarin et l’estragon permettent également de réduire les douleurs de règes et les crampes. Vous pouvez consommer ces plantes en tisane, en décoction, mais aussi bien sûr en huiles essentielles, à condition de demander conseil à votre médecin ou à un pharmacien spécialisé.

la phytothérapie : une aide pour soulager l'endométriose

Un régime alimentaire spécifique

Du côté de l’alimentation aussi des solutions existent. Certains aliments favorisent en effet l’inflammation et sont à éviter ou à limiter si l’on souffre d’endométriose. C’est le cas de la viande rouge, mais aussi du café, de l’alcool, du sucre raffiné, des acides gras transformés et de toutes autres graisses saturées. Le gluten et les produits laitiers doivent également être écartés car ils provoquent des réactions immuno- inflammatoires.

Dans l’idéal donc, il faudrait manger bio, de saison, en privilégiant les céréales complètes, sans gluten, les légumes secs, les oléagineux, les graines germées et les bonnes graisses. Les légumes lacto-fermentés comme la choucroute auraient en outre des effets bénéfiques chez certaines femmes souffrant d’endométriose.

© Auteur : M.K

LE JEUDI 25 MAI 2023 À 12H45

Vous souhaitez en savoir plus sur ce sujet ?  vous avez des questions ? Mutame & Plus vous propose un webinaire d’une heure sur le sujet de “L’endométriose : mieux la comprendre pour mieux vivre avec.

Accompagné par l’association EndoFrance, cette thématique sera abordée sous différents angles afin de mieux comprendre cette pathologie et d’apporter des solutions concrètes aux personnes concernées. Découvrez les idées reçues qui persistent autour de cette affection, afin de déconstruire les mythes et d’offrir une vision plus juste et éclairée de la réalité vécue par les femmes atteintes.

S’inscrire au webinaire 

Logo endofrance

Les actualités qui pourraient vous intéresser

examen de la réfraction opticien adaptation lunettes 2024
24 avril 2023
Les opticiens peuvent adapter la prescription lors de la première délivrance
carte vitale application départements concernés
24 avril 2023
La carte Vitale sur smartphone dans 23 départements
Mutame & Plus
24 avril 2023
Tout comprendre sur la garantie maintien de salaire dans la fonction publique chez Mutame & Plus